PODCAST - Journée des droits des femmes : des inégalités d'argent dès l'adolescence?

Selon une étude, les écarts "salariaux"' entre hommes et femmes commenceraient en fait... au niveau de l'argent de poche.

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, ce mardi 8 mars, des rassemblements sont organisés à travers toute la France pour dénoncer les inégalités.

Cette journée représente, notamment, une occasion supplémentaire de mettre en avant l'écart de salaires entre les femmes et les hommes. Dans le secteur privé, ces dernières continuent de toucher une rémunération souvent inférieure de 25% par rapport à celle des hommes selon l’Ursaff. Symboliquement, les collectifs féministes appellent donc les femmes à "débrayer" à partir de 15h40, ce jour, heure théorique à partir de laquelle elles travaillent "gratuitement".

Selon Pixpay, une société qui propose une carte de paiement des ados copilotée par les parents, l'inégalité salariale ne serait pas qu'un souci du monde adulte. Les écarts "salariaux"' commenceraient en fait... dès l'adolescence, au niveau de l'argent de poche. Chez les 16/18 ans, un garçon touche, en effet, 120 euros de plus qu'une fille par an en moyenne.

Caroline Ménager, co-fondatrice de Pixpay, est au micro de SmartRadio. Selon elle, cette différence s'explique assez simplement.