Des aveux au second procès de l'affaire Veyrac

Le verdict est attendu ce mercredi soir ou jeudi à la cour d'appel d'Aix-en-Provence. (Photo MG)
Neuf hommes sont actuellement rejugés à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) pour le rapt de la riche septuagénaire en 2016 à Nice. Pour la première fois, l'un des "geôliers" a avoué sa participation au crime.
Jacqueline Veyrac était venue témoigner lors du premier procès à Nice. - (Photo archives MG)

Des réquisitions très lourdes et quelques coups de théâtre. Le second procès Veyrac, actuellement jugé en appel à Aix-en-Provence, se termine.

Neuf hommes sont actuellement dans le box des accusés mais pas le commanditaire, condamné en première instance à 18 ans de réclusion criminelle. Ce restaurateur, à qui la riche septuagénaire avait confié la gestion du restaurant La Réserve à Nice, n'a pas pu assister à l'audience en raison de son état de santé.

De nombreuses autres personnes impliquées dans le dossier sont, en revanche, bien présentes. Notamment le photographe soupçonné d'avoir posé des balises sous la voiture de la victime afin de permettre son kidnapping. En première instance, il n'avait pas été condamné pour « complicité » mais pour « non-dénonciation de crime », soit deux ans de prison dont un avec sursis. Cette fois, la décision de la cour d'assises pourrait être plus lourde puisque quinze ans d’emprisonnement ont été requis contre lui.

Durant les débats, l'un des ravisseurs présumés a, pour la première fois, avoué sa participation au crime. Ce qui soulage Jacqueline Veyrac. Agée de 76, elle avait été enlevée en plein centre de Nice, puis enfermée pendant 48 heures dans une camionnette à l'ouest de la ville, avant d’être retrouvée par un riverain. 

Le verdict est attendu ce mercredi soir ou jeudi matin.

Me Luc Febbraro, l’avocat de Jacqueline Veyrac, est au micro de SmartRadio.