REPORTAGE - Baccalauréat : stress, chaleur et organisation pour l'épreuve de philo

Un peu de stress avant la distribution des sujets lors de l'épreuve du jour à Nice.
Ce mercredi matin, c'était jour de philosophie au bac où 16 000 personnes passaient l'épreuve dans l'Académie de Nice. Nous sommes allés voir les candidats avant leur entrée en classe et... un peu après lorsque certains sont sortis avant la fin. Du côté des proviseurs, en revanche, on était logiquement beaucoup plus détendu.

Les pratiques artistiques transforment-elles le monde ? Revient-il à l’Etat de décider de ce qui est juste ? 

Ce mercredi, les candidats au baccalauréat ont planché sur la philosophie. 

Notre reporter est allée à leur rencontre juste avant leur entrée en salle d’examen mais aussi au moment où certains ont quitté la classe un peu plus tôt que prévu.

Beaucoup moins de stress en revanche pour Gilles Kleczek, le proviseur du lycée Masséna à Nice. Le bac c'est (presque) devenu une routine.

Sauf que cette année, il fait très chaud. Nicolas Dufresne, proviseur-adjoint de ce même établissement, nous explique comment il a fallu s'organiser pour faire face à la canicule qui sévit actuellement dans toute la France et peut perturber les candidats.