• Paul Galliano

Des fleuristes en colère d'avoir été prévenus trop tard de l'autorisation de vendre leur muguet


Coup de gueule des fleuristes à la veille du 1er Mai. Pour la première fois, certains ne pourront pas vendre de Muguet cette année. Jusqu’à présent, les ventes n’étaient en fait autorisées que dans les boulangeries ou les bureaux de tabacs.


Mais voilà ce matin, la Fédération Française des Fleuristes a obtenu du gouvernement l’autorisation de la vente devant les boutiques, sous forme de drive par exemple, mais... "c’est bien trop tard" peste Jean-Claude Terrak, patron de Monceau Fleurs au Cannet-Rocheville, interrogé par un journaliste SmartRadio. Il explique ne pas avoir été livré car sa commande est partie trop tard, après l'annonce. Jean-Claude Terrak ne pourra donc pas vendre de Muguet demain."Si on avait sû en amont, j'aurais passé la commande bien avant!" poursuit-t'il dans cette interview à écouter. Pourtant il a reçu au moins 130 appels téléphoniques de clients en cette veille de 1er Mai. "Le muguet c'est la 5e vente de l'année en terme de chiffre d'affaire, c'est une perte importante, 10 000 euros de moins..."


Jean-Claude Terrak a tout de même réussi à convaincre ses clients d'acheter d’autres fleurs que le muguet, qu’il leur livrera pour le 1er Mai.


5 vues
 

Adresse

"Les Voirons"
31 rue de Paris 06000 Nice

Contact

redaction [at] smartradio.fr

Suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

04 23 13 53 62

©2020 par Smartradio.