• Paul Galliano

Les taxis niçois à l'agonie réclament l'annulation pure et simple de leurs charges


Cette période post confinement est très difficile pour les transporteurs, à l'instar des cars de tourisme, des VTC ou des taxis. A Nice, les 437 taxis estiment être 70% à ne pratiquement pas avoir travaillé depuis le mois de mars, d'après leur syndicat, avec le confinement et la baisse drastique du nombre d'avions à l'aéroport Nice Côte d'Azur, et du nombre de congrès à Cannes ou Monaco. Les 30% restants ont pu survivre grâce au transport médical. Les chauffeurs de taxi redoutent désormais la fin de l’aide mensuelle de 1500 euros dont ils bénéficient, et réclament l’annulation complète des charges qui ont été jusque-là reportées. Pour Fabrice Cavallera, président du syndicat des taxis niçois, leur activité ne reprendra vraiment que lorsque l’aéroport de Nice fonctionnera de nouveau normalement, car pour le moment, explique t'il dans une interview à l'agence de presse SmartRadio, "j'ai des taxis qui pour faire une course, arrivent à 1h30 du matin à l'aéroport pour ne charger qu'à 14h00, car il ne reste que 4 avions".


1,174 vues
 

Adresse

"Les Voirons"
31 rue de Paris 06000 Nice

Contact

redaction [at] smartradio.fr

Suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

04 23 13 53 62

©2020 par Smartradio.