• Paul Galliano

Une association dénonce la surveillance généralisée qui pourrait perdurer à Nice


Le coup de gueule de l'association niçoise "Tous Citoyens" contre le tout sécuritaire en train de s’installer à Nice en cette période de confinement. Elle dénonce un système répressif de contrôle permanent qui a vocation à perdurer après le confinement… "Tous Citoyens" dénonce notamment l’utilisation des caméras, drones, hauts parleurs, et la mise en place de différentes interdictions comme l'accès au bord de mer… Pour David Nakache, le président de "Tous Citoyens" la ville de Nice cherche depuis plusieurs années à contrôler sa population. "Nous avons besoin de ces mesures en cette période de confinement, mais on n'a pas besoin d'en faire trop. On n'est pas obligé de parler aux niçois comme à des enfants que l'on va gronder" dit-il au micro de l'agence de presse SmartRadio (à écouter).


David Nakache dénonce aussi une campagne de communication pro confinement, qui montre les pieds d’un cadavre, sous un drap, avec une étiquette à l’orteil et la mention « covid-19 ». Il demande son retrait, comme l’avait déjà fait Philippe Vardon, le candidat RN au second tour de l'élection municipale de Nice.



 

Adresse

"Les Voirons"
31 rue de Paris 06000 Nice

Contact

redaction [at] smartradio.fr

Suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

04 23 13 53 62

©2020 par Smartradio.